Outsider Art Fair
En  Fr

New York 2014

OAF Talks



SAMEDI 10 MAI, 2014


14h-15h30, Center 548, dernier étage
Lost in Translation: Jean-Michel Basquiat, Self-Taught Artist
(Égaré dans la traduction: Jean-Michel Basquiat, artiste autodidacte)

Participants: Brooke Davis Anderson, Eric Fretz, Lenore Schorr, Xaviera Simmons
Animateur: Paul Laster

Réexaminant la vie et la carrière de Jean-Michel Basquiat, cette conférence abordera l'intérêt précoce de Basquiat pour l'art, son rôle de précurseur en tant que graffeur SAMO, son utilisation poétique de matériaux trouvés, son usage obsessionnel de l'anatomie, sa répétition de mots et de symboles, son utilisation de personnages héroïques, et l'influence d'artistes outsiders sur son travail. Enfant prodige ayant réussi une synthèse entre l'art des grands maîtres et l'école de la vie, Basquiat a fasciné le monde de l'art de son vivant et sa gloire a continué à prendre de l'ampleur après sa mort. Faisant écho à la vente récente de ses œuvres pour plusieurs millions de dollars, les participants examineront l'impact qu'une introduction sur le marché de l'art et sa déification peuvent avoir sur les artistes autodidactes ainsi que la place de ces derniers dans l'histoire de l'art.

Participeront aux discussions Brooke Davis Anderson, directrice de Prospect New Orleans et ancienne conservatrice à l'American Folk Art Museum; Eric Fretz, écrivain et auteur d'une biographie en 2010 sur Basquiat, Jean-Michel Basquiat: A Biography; Lenore Schorr, collectionneuse d'art contemporain et l'un des premiers soutiens de Basquiat; Xaviera Simmons, artiste ayant exposé en solo au Museum of Modern Art, à l'Aldrich Contemporary Art Museum, et au Contemporary Art Museum de Houston, et l'animateur Paul Laster, collaborateur pour le Time Out New York et le Modern Painters, et ancien conservateur associé de photographie pour le PS1 Contemporary Art Center (aujourd'hui MoMA PS1).

Paul Laster collabore également à la rédaction d'ArtAsiaPacific, FLATT Magazine, ArtBahrain, et Art in America, et il est de surcroît conférencier. Chez Tony Shafrazi au milieu des années 1990, il a participé à l'élaboration du catalogue raisonné sur Jean-Michel Basquiat publié par la Galerie Enrico Navarra et donné une conférence sur le film de Julian Schnabel, Basquiat, lors de la rétrospective Basquiat au Brooklyn Museum.

16h00 - 17h30, Center 548, dernier étage
Henry Darger: 40 plus tard

Financé par l'American Folk Art Museum, New York
Organisé et animé par Valérie Rousseau, conservatrice des arts autodidacte et brut, American Folk Art Museum

Michael Bonesteel, historien d'art, professeur associé, School of the Art Institute of Chicago, auteur de Henry Darger: Selected Art and Writings (Rizzoli, 2000)
James Brett, The Museum of Everything, Londres
Jim Elledge, professeur d'anglais, Kennesaw State University, auteur de Henry Darger, Throwaway Boy. The Tragic Life of an Outsider Artist (Overlook Press, 2013)
Jane Kallir, co-directrice, Galerie St. Etienne, New York, conservatrice indépendante et auteure de publications sur Egon Schiele, Gustav Klimt, et Grandma Moses

Les participants discuteront de leurs nouvelles études sur Henry Darger (1892–1973) et offriront de nouvelles perspectives pour comprendre cette œuvre complexe. Où en sommes-nous 37 ans après l'organisation de la première exposition sur Darger, The Realms of the Unreal (les Royaumes de l'Irréel) au Hyde Park Art Center de Chicago, qui a été suivie par des dizaines d'autres manifestations internationales? Quelles conclusions pouvons-nous tirer de la contribution innovatrice de John MacGregor (en commençant par «I See a World within the World: I Dream but Am Awake» (Je vois un monde à l'intérieur du monde: je rêve mais suis réveillé), Parallel Visions, 1992)? Quinze ans après sa première publication sur Darger (2000), Michael Bonesteel présentera son prochain projet (2015), qui consiste en une réorganisation d'épisodes clefs et d'extraits choisis de In the Realms of the Unreal relatant les faits saillants de la saga de 15.000 pages. James Brett explorera l'iconographie et les sources utilisées pour certaines œuvres de Darger. Jane Kallir tentera de suivre la séquence chronologique de la création des œuvres de Darger et de voir comment celle-ci est liée à son écriture et à son développement. Jim Elledge soulignera certains aspects de la vie de Darger, qu'il a récemment mis en valeur dans son livre, et notamment l'internement de Darger à l'âge de 12 ans dans un foyer pour enfants attardés.


Espace Parrainée



Baumann + Muksian
Outsider Art Fair, New York
Stand #202
8 – 11 Mai, 2014


Baumann + Muksian est une initiative de conservation temporaire entreprise par le commissaire suisse Daniel Baumann et l'artiste Aram Muksian, basé à San Francisco. Invités par l'Outsider Art Fair, les deux hommes présentent le travail du chercheur californien en métaphysique John Urho Kemp (1942-2010). Également connu sous le nom de Crystal John, Kemp était membre de l'Institute of Divine Metaphysical Research (Institut de recherche métaphysique divine), une organisation non confessionnelle à but non lucratif enseignant que l'existence du Créateur se révèle dans l'élaboration stylistique de la vie et de la nature. La recherche de révélations à travers la méditation, la métaphysique, les schémas, les formules et les chiffres a inspiré à Kemp un nombre important de textes, de calculs et de dessins. Classés et transportés à New York par Aram Muksian, des centaines de documents représentant les spéculations cosmiques et philosophiques de Kemp seront pour la première fois accessibles au public. Superposés sur du papier peint de l'artiste britannique Sarah Lucas (1962-), les travaux de Kemp seront jumelés avec ceux de l'artiste mexicain Dr Lakra (1972-) et américain Lewis Smith (1907-1998).

Les travaux de ces trois artistes contrastent avec le monde intérieur de Kemp en étant ouvertement érotiques et exubérants, ainsi que pour leurs jeux d'humour. Commissaire de l'exposition organisée en 2012 à Londres avec des détenus pour le 50e anniversaire du Koestler Trust, Sarah Lucas expose son papier peint «Tits in Space» (Seins dans l'espace) représentant des poitrines faites de cigarettes dans ce qui peut être perçu comme un hommage au désir brûlant. Sa participation est sans doute la première d'un artiste non outsider à l'Outsider Art Fair. Même chose pour le Dr Lakra, mais sous un angle différent. Dessinateur et tatoueur, il utilise de veilles illustrations médicales et des images de magazines mexicains des années 1950 pour dessiner des motifs sur des pin-up, des lutteurs, des stars et des starlettes. Avec son style qui lui est propre, Dr Lakra transforme leur beauté et l'esthétique de cette période en un Vaudeville carnavalesque, psychédélique et érotique. Lewis Smith, qui vivait reclus dans une forêt de l'Ohio, s'est aventuré dans un monde similaire mais avec un arrière-plan distinctement américain. Sur des sacs d'épicerie en papier brun et des bouts de cartons, il dessinait des femmes musclées dans des poses athlétiques ou en train de lutter entre elles, des ruelles, des lutteurs, des vues panoramiques de comptoirs restaurants avec des serveuses charnues et des inscriptions telles que « Gypsy Gossip and Gospel »(Bavardage gitan et évangile), « Our Girls Might Not Be The Best But They Carrie Heavy Socks »(Nos filles ne sont peut-être pas les meilleures mais elles portent de grosses chaussettes). Le cinquième élément de cette présentation est le mot GOD (Dieu) construit avec les lettres d'anciennes affiches de la société Goodyear. L'auteur et la date de cette œuvre sont inconnus, ce qui soulève des questions sur quand cette pièce a été faite, par qui et pour quoi – et si cette œuvre devrait en fait se lire DOG (chien).

Provenant d'époques et de lieux très différents, ces œuvres ont un point en commun: une irrévérence magistralement exécutée à l'égard des conventions sociales et des normes artistiques dans leur quête d'illumination et de liberté artistique.


- Daniel Baumann


Daniel Baumann est un historien d'art, critique et conservateur suisse. Il est le directeur de la Fondation Adolf Wölfli, Musée des Beaux-Arts de Berne, Suisse. En collaboration avec Dan Byers et Tina Kukielski, il a été commissaire de l'exposition 2013 Carnegie International au Carnegie Museum of Art. Il réside et travaille à Basel, en Suisse.

Aram Muksian est un photographe américain. Il enseigne également les arts dans un lycée et est candidat au MFA 2014 pour l'Institut d'art de San Francisco. Il réside et travaille en Californie. 


Liens

John Urho Kemp

Dr. Lakra

Lewis Smith

Sarah Lucas


  • Contactez
  • Outsider Art Fair on Facebook   Outsider Art Fair on Twitter   Outsider Art Fair on Instagram