Outsider Art Fair
En  Fr

J.J. Cromer

Américain, contemporain.
Né en 1967 à Princeton, Virginie-Occidentale.


J.J. Cromer naît le 21 novembre 1967 dans une famille de professeurs de sciences. La passion de sa mère pour les oiseaux est à l'origine de son prénom, « John J. », un hommage au célèbre illustrateur ornithologique John James Aubudon. Cromer est élevé dans le comté rural de Tazewell, en Virginie. « Nous avons toujours eu des animaux, des chiens, des chats, des tortues, des poissons, des canards, des poules et même un coq appelé duc », a-t-il raconté. Le salon familial est encombré d'appareils scientifiques, microscopes, télescopes, et une collection de pierres. La collecte et l'identification des insectes et des plantes constituent une activité familiale fréquente tout comme le camping pendant la saison estivale. Cromer aime dessiner pendant ses temps libres jusqu'à ce  que son professeur d'art en septième année le dégoûte de cette activité par ses critiques.

Cromer se tourne alors vers la littérature, notamment vers la science-fiction et la « fantasy ». Il commence à écrire très jeune ses propres histoires. Il passe un baccalauréat en histoire, puis obtient deux diplômes en anglais et en bibliothéconomie. Il travaille ensuite comme bibliothécaire dans une institution publique où il fait la rencontre de sa femme, Mary. C'est seulement après son mariage que Cromer recommence à dessiner. Ce qui est d'abord un passe-temps tourne vite à l'obsession. Ses dessins se transforment en tableaux minutieux tous inspirés par ses préoccupations concernant les sujets d'actualité, la guerre, le racisme, les sciences et technologies, la liberté d'expression, les inégalités sociales et l'environnement. Tout aussi révoltée par la destruction de l'environnement, Mary devient avocate et se spécialise dans le droit environnemental.

De nature réservée, J.J. et Mary chérissent leur vie à la ferme où Cromer passe désormais ses journées à peindre. Cromer de conclure: « je m'intéresse beaucoup aux humains avec qui je partage cette planète et je suis poussé par un espoir humaniste, celui que ma voix puisse contribuer à un échange culturel. Même infime et sans conséquence, ma voix existe, et c'est toujours ma voix . C'est cette nécessité de 'parler' qui guide mon travail. En d'autres termes, qu'est-ce que cela veut dire être un Homme de bien dans une communauté d'êtres humains. C'est très important pour moi ».

- Courtesy of American Visionary Art Museum, Baltimore


Expositions sélectionnées

2013, Raw Vision: 25 Years of Outsider Art, Halle Saint Pierre, Paris

2013, Outsider Art Fair, American Primitive Gallery, Paris

2012, Works on Paper from the Folk Art Collection, High Museum of Art, Atlanta

2011, All Things Round: Galaxies, Eyeballs & Karma, American Visionary Art Museum, Baltimore

2010, JJ Cromer: A Study of Passing Events, The Athenaeum, Alexandria (Virginie)

2008, Our Stampedes are Compatible: A Selection of Works by JJ Cromer, Staniar Gallery, Washington & Lee University, Lexington (Virginie)

2003, JJ Cromer, Grey Carter - Objects of Art, McLean (Virginie)

Collections sélectionnées

American Visionary Art Museum, Baltimore
High Museum of Art, Atlanta
INTUIT: The Center for Intuitive and Outsider Art, Milwaukee
Longwood University, Farmville (Virginie)
Taubman Museum of Art, Roanoke (Virginie)
University of Richmond, Virginie
University of Virginia's College at Wise

Bibliographie sélective


"JJ Cromer," Raw Vision: 25 ans d'Art Brut, exhibition catalogue, ed. Martine Lusardy and John Maizels, Halle Saint Pierre, Paris, 2013.

Campbell, Cara Z., "Visual Vocabularies of JJ Cromer," Raw Vision, #70, Automne 2010.

Gunts, Edward, "Visionary Arts Museum Returns to Its Inspired Roots," Baltimore Sun, 5 Octobre 2008.
  • Contacter
  • Outsider Art Fair on Facebook   Outsider Art Fair on Twitter   Outsider Art Fair on Instagram