Outsider Art Fair
En  Fr

Eugene Andolsek

Américain, XXe siècle.
Né en 1921 à Adrian, Virginie-Occidentale; mort en 2008 à Crabtree, Pennsylvanie.


Eugene Andolsek a mené pendant cinquante ans une double vie: le jour il était sténographe et le soir, attablé dans sa cuisine, il produisait des dessins aux couleurs vibrantes d'une rare complexité linéaire. Sur du papier millimétré, il traçait avec un compas et une règle des lignes noires et des ornements géométriques à l'encre de couleur qu'il mélangeait au compte-gouttes pour réaliser des compositions éblouissantes. Les images présentent divers motifs pouvant rappeler le kaléidoscope d'un vitrail ou la complexité des tapis orientaux et des structures moléculaires.

Chose surprenante, ces images n'étaient jamais affichés ni exposées. Eugene rangeait dans un placard ou un coffre ses dessins une fois qu'ils étaient achevés. Il ne se considérait pas comme une artiste et ne voyait aucune valeur dans sa production autre que celle de créer. Dessiner était pour lui une façon de lutter contre ses insécurités et de soulager le dégoût qu'il ressentait pour son travail à la Island Railroad Rock. Se concentrer sur les subtilités de chaque dessin le propulsait dans un autre monde, celui de sa propre création aux couleurs éclatantes, lui permettant ainsi d'oublier ses soucis et ses modestes conditions de vie.

Sténographe au Départment d'État, Eugene Andolsek a commencé à dessiner en 1953 après sa mutation dans une société ferroviaire. Fuyant un mari violent, sa mère trouve refuge chez lui, compliquant encore davantage sa situation. Pendant des années, il doit s'occuper de sa mère malade. Après le décès de celle-ci et sa mise à la retraite, il continue à dessiner jusqu'à ce que des problèmes de santé et sa vue défaillante l'amènent à demander de l'aide. Il se retrouve alors dans un foyer où un employé découvre son travail et le porte à l'attention du directeur du musée Andy Warhol de Pittsburgh. La conservatrice Brooke Davis Anderson se trouve par hasard en visite au musée à ce moment-là et décidé d'inclure des oeuvres d'Andolsek dans l'exposition Dessin obsessionnel, organisée par l'American Folk Art Museum. 

C'est une première pour Eugene Andolsek dont l'oeuvre suscite aussitôt l'engouement du monde de l'art et la reconnaissance de ce dernier pour cette découverte artistique. Eugene Andolsek a toujours essayé dans ses créations de rendre unique chaque image. Ce qui aurait pu faire des nappersons de couleur, selon le regard modeste d'Eugene, constitue en fait un travail d'une complexité remarquable qui n'a de cesse d'étonner le regard.

- Biographie offerte par American Primitive Gallery


Expositions sélectionnées

2010, Kaleidoscope: Eugene Andolsek's Geometric Ink Drawings, Pollock Gallery, Southern Methodist University, Dallas

2006, Eugene Andolsek: Kaleidoscopic Visionary Drawings, American Primitive Gallery, New York

2005, Obsessive Drawing, American Folk Art Museum, New York

Collections sélectionnées

American Folk Art Museum, New York

Bibliographie sélective

Karlins, N.F., "Drawing Notebook," Artnet Magazine, 22 Juillet 2010.

Patterson, Tom, "Eugene Andolsek's Kaleidoscopic Mandalas," Raw Vision, #69, Summer 2010.


Johnson, Ken, "Art Listings: Eugene Andolsek," New York Times, 17 Mars 2006.

Cotter, Holland, "The Desire to Draw, Sometimes a Compulsion," New York Times, 16 Septembre 2005.
  • Contacter
  • Outsider Art Fair on Facebook   Outsider Art Fair on Twitter   Outsider Art Fair on Instagram